ACTUALITÉS

Ixelles
Ixelles pour un Service citoyen accessible à tous les jeunes
Le lundi 3 février 2020

Ce jeudi 30 janvier, Alexandra Philippe a prêté serment en tant que conseillère communale à Ixelles dans le groupe DéFI. Elle remplace Nicolas Harmel, qui s’est retiré puisqu’il déménage à Woluwe-Saint-Pierre. Dès son installation au conseil ixellois, Alexandra a soumis une motion en faveur d’un Service Citoyen accessible à tous les jeunes de 18 à 25 en Belgique.

DéFI pour le Service Citoyen 

À l’initiative de DéFI, le Conseil communal d’Ixelles a, après ceux de Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Grez-Doiceau, Châtelet, Lessines ou Libramont, adopté à l’unanimité ce jeudi une motion pour favoriser la mise en place d’un Service citoyen à grande échelle en Belgique.

« En ces jours de Brexit, symbole de l’individualisme qui dépasse l’engagement collectif, nous voulions envoyer un message fort aux jeunes générations : ouvrez-vous aux autres car ce que vous apportez à la société, la société vous le rendra ! C’est précisément le rôle et l’ambition du Service citoyen. C’est une véritable occasion pour des jeunes de 18 à 25 ans, de tous horizons confondus, de participer activement aux enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain », explique la nouvelle conseillère ixelloise.

De véritables débouchées pour les jeunes en Service Citoyen

L’environnement, les contacts intergénérationnels ou encore les activités culturelles sont au centre du Service Citoyen. Selon Alexandra Philippe, ce projet a « de véritables débouchées sont possibles pour ces jeunes après leur participation. Avec cette motion, initiée par DéFI et soutenue par l’ensemble des groupes du Conseil communal ixellois, nous demandons qu’Ixelles signe la Charte d’adhésion au Service citoyen pour une mise en place à grande échelle de ce programme en Belgique ».

Bientôt un jeune en Service Citoyen à Woluwe-Saint-Lambert

En septembre dernier, Adelaïde de Patoul, conseillère communale à Woluwe-Saint-Lambert, présentait sa motion de soutien au Service Citoyen. Elle se réjouit de voir la charte adoptée à Ixelles. « Mais nous ne devons pas nous arrêter là ! Il est important que toutes les communes signent cette Charte pour montrer aux différents niveaux de pouvoirs, régional et fédéral, qu’il y a une réelle volonté de rendre le Service citoyen accessible à tous les jeunes de 18 à 25 ans en Belgique»

La conseillère woluwéenne aimerait voir cette initiative répercutée dans un maximum de communes. « C’est un objectif que je me suis fixé après avoir présenté une motion pour le Service citoyen à Woluwe-Saint-Lambert en septembre dernier. Au niveau local, le projet avance déjà puisque la commune va prendre en charge un jeune en Service citoyen au printemps. L’ancien ministre de l’Emploi et de la Formation Didier Gosuin avait entamé ce processus lors de la législature précédente et le Gouvernement bruxellois actuel s’est engagé à continuer dans cette voie. Mais c’est avant tout un enjeu fédéral car nous avons besoin d’instituer un statut légal au jeune en Service citoyen et assurer son financement », conclut Adelaïde de Patoul.

Dans la même rubrique
La date de validité des titres-services bruxellois prolongée de 3 mois
Coronavirus La date de validité des titres-services bruxellois prolongée de 3 mois
Mesures renforcées dans les parcs bruxellois
coronavirus Mesures renforcées dans les parcs bruxellois
#bravopourlessoins : Rendez-vous chaque soir à 20h pour remercier le personnel soignant
Belgique - Coronavirus Rendez-vous à vos fenêtres chaque soir à 20h pour remercier le personnel soignant
« Prenez soin de vous et des autres en restant chez vous », François De Smet s’exprime sur les mesures de confinement
Coronavirus "Prenez soin de vous et des autres en restant chez vous", François De Smet s'exprime sur les mesures de confinement
Nouvelles mesures – Un seul mot d’ordre : Restez chez vous !
Coronavirus Nouvelles mesures - Un seul mot d'ordre : Restez chez vous !
« Il y a un temps pour tout, et maintenant est le temps de l’urgence »
coronavirus "Il y a un temps pour tout, et maintenant est le temps de l'urgence"